Comment trier ses déchets ?

Logos qui prêtent à confusion, matières collées entre elles, consignes de tri contradictoires, poubelles remélangées après le tri… il est souvent difficile de s’y retrouver dans ce qui est recyclable ou non, et de comment trier et faire pour bien recycler. Infos, intox et bonnes pratiques, on vous explique tout dans cet article.

  1. Pourquoi est-ce si important de bien trier à la source ?
  2. Le camion poubelle mélange-t-il les déchets recyclables et les autres déchets ?
  3. Quelles sont les règles de recyclage pour bien trier ?
  4. Quels sont les logos de recyclage ?

Pourquoi est-ce si important de bien trier à la source ?

Tout ce qui est recyclable n’est pas forcément recyclé. En France, c’est moins de 20% de nos déchets recyclables qui sont réellement recyclés:

  • Soit parce qu’ils ont mal été triés à la base.
  • Soit parce qu’ils se sont envolés/dispersés. 
  • Soit parce que c’est techniquement infaisable (trop sales ou thermocollés).

Si vous ne triez pas “à la source” (chez vous ou dans les lieux de collecte) les déchets recyclables, ils n’ont quasiment aucune chance d’être recyclés. En effet, le recyclage ne peut être réalisé que si les flux de matières sont suffisamment homogènes. D’après ZeroWaste France, trier a posteriori des déchets qui ont été mélangés (on parle de “sur-tri”) n’est pas toujours techniquement possible, et en tout état de cause cela a un coût qui rend parfois le recyclage moins compétitif. Trier à la source permet donc d’améliorer la qualité des matériaux à recycler, et de réduire les interventions ultérieures de sur-tri.

D’ailleurs, c’est tellement important de bien trier, qu’il faudrait idéalement qu’on ait 54 bacs de tri différents, 54 filières, comme à Kamikatsu, au Japon. C’est une des seules communes au monde à être sur le point d’atteindre le 100% de matériaux recyclables… recyclés. Cela ne serait pas infaisable en France si nous favorisions la sobriété et obligions l’éco-conception des produits en amont, et qu’en aval chaque commune ou quartier avait un point de collecte unique (un entrepôt) dans lesquels ces 54 filières seraient bien identifiés et collectés à part comme c’est le cas à Kamikatsu. Les déchetteries en sont aussi un exemple en France.

Cela permettrait en plus de bien collecter les déchets verts et d’en faire du compost plutôt que de les perdre dans les déchets dits communs pour celles et ceux qui n’ont pas de solution de compostage.

Le camion poubelle mélange-t-il les déchets recyclables et les autres déchets ?

Ah en voilà une idée reçue tenace ! S’il est vrai que certains personnels d’entretien mal équipés ou mal formés mélangent les différents types de poubelle dans les bureaux, il n’en est rien des camions poubelle. S’il y a trop d’erreurs de tri visibles dans votre poubelle de tri ou au déchargement en usine, alors oui, ces bacs peuvent être refusés et emmenées en décharges ou à l’incinérateur. Mais les entreprises de collecte et les collectivités n’ont aucun intérêt à mélanger vos déchets puisque pour chaque tonne de déchets triés et recyclés elles perçoivent un soutien financier. 

Quelles sont les règles de recyclage ?

Vous l’aurez compris, il est important de connaître les règles de recyclage pour éviter leur mise au rebut. Dans les produits recyclables, moins de 7% du plastique est recyclé, 55% pour le verre, et 66% pour le papier. Actuellement, ce sont 634.000 kgs de déchets qui arrivent à l’océan chaque seconde. Dont plus de 200 kgs de plastiques qui ne se détérioreront jamais. Alors même si on applique bien les 5R du Zéro Déchet dans l’ordre, comment bien appliquer le “Recycler” en dernier recours ?

Il existe une application « Guide du Tri » pour tenter d’y voir plus clair. Mais entre obsolescence des données et dépendance numérique, ce n’est évidemment pas notre choix n°1. Quelques bons principes à comprendre rappelés par Citéo:

  1. Inutile de laver vos emballages, il suffit de bien les vider ! Briques de lait ou de soupe, boîtes de pizza, boîtes de conserve (sauce tomate,…), bocaux (terrine, confiture…) –> Les emballages un peu salis ne gênent pas le processus de recyclage ; si nous les lavons, nous gaspillons de l’eau qu’il faut ensuite traiter.
  2. Inutile d’enlever le bouchon sur la bouteille en plastique, il se recycle aussi. Et de manière générale, les petits éléments d’emballages peuvent être triés avec leur emballage principal car ils ne gênent pas le processus de recyclage. –> Exemples : les agrafes et le scotch sur le papier cadeau, les spirales en métal sur les cahiers ou les fenêtres en plastique sur les enveloppes.
  3. Ne pas imbriquer les emballages entre eux et ne pas les enfermer dans des sacs en plastique –> Les emballages doivent être déposés en vrac dans les bacs afin de ne pas gêner la séparation entre les matériaux qui s’effectue dans les centres de tri.

Emballages en verre : 

OUI : Bouteilles, pots, bocaux : petits ou grands, n’hésitez plus, si ce sont des emballages en verre, ils se déposent dans le bac de tri, et se recyclent (presque) à l’infini… moyennant pas mal d’énergie bien sûr.

NON : Vaisselle, plat en verre, miroir… les objets en verre sont d’une composition différente du verre d’emballage, ont un point de fusion différent et ne se recyclent pas.

Emballages en papier et carton, briques alimentaires + Journaux, papiers et magazines : 

OUI : Boîtes de céréales, boîtes de pizza (même avec taches d’huile), briques alimentaires, livres, cahiers – même à spirales, enveloppes – même celles à fenêtres  : tous les papiers cartons se recyclent ! 

NON : Les cartons de déménagement, de meubles en kit, d’appareils électroménagers peuvent être trop volumineux pour le bac de tri. Ils se recyclent mais sont à déposer en déchetterie.

Emballages en métal (acier et aluminium) : 

OUI : Canettes, boîtes de conserve, aérosols, barquettes en aluminium, bouteilles de sirop, couvercles en métal,… Tous les emballages en métal se recyclent même les plus petits, au contraire du plastique.

Bouteilles et flacons en plastique uniquement : 

OUI : Bouteilles d’eau, d’huile, flacons de liquide vaisselle, de shampoing,… vidés mais pas forcément nettoyés.

NON : Les objets en plastique (les jouets, la vaisselle…) ne se recyclent pas et doivent être déposés en déchetterie. Certains emballages en plastique sont trop légers et ne contiennent pas suffisamment de matière recyclable comme par exemple les pots de yaourts, les sacs de caisse, les films de suremballage… A NOTER : si vous faites partie des communes qui testent le recyclage de tous les plastiques : dans ce cas, vous pouvez déposer tous vos emballages en plastique dans le bac de tri. Ça ne garantit pas qu’ils seront recyclés mais peut servir à augmenter la part de recyclage.

Quels sont les logos de recyclage ?

Retenez une chose : aucun logo ne garantit la recyclabilité d’un produit à part le logo qu’on appelle “triman”. Ou le “ok-compost” pour le composter vous-même (à ne pas mettre dans la poubelle de tri des produits inertes du coup). Et encore… cela dépend tellement des filières de tri et des usines existantes près de chez vous. Pour plus de détails, on en parle pendant le bootcamp, et on vous en a fait une vidéo :

 

LA NEWSLETTER 

des infos variées, rafraîchissantes,
étonnantes, et toujours vérifiées,
pour avancer dans ta démarche écologique. 

ABONNE-TOI !