Le “Travail Qui Relie” : une méthode pour soigner son éco-anxiété ?

Pour répondre à la colère et souffrance des gens face à la destruction du vivant, Joanna Macy, une éco-psychologue ayant dédié sa vie à l’éco-anxiété, a créé des ateliers collectifs rassemblés sous l’appellation : Le Travail Qui Relie.

  1. De la psychologie à l’écopsychologie
  2. La réponse de Joanna Macy face au burn-out du militant
  3. Le Travail Qui Relie : de quoi s’agit-il ?
  4. La retraite d’edeni basée sur le Travail Qui Relie

De la psychologie à l’écopsychologie

La psychologie n’est apparue en tant que telle qu’à la fin du XIXème siècle. L’histoire de la psychologie au sens large, quant à elle, remonte à l’Antiquité dans la mesure où des premières traces d’une réflexion sur les phénomènes mentaux ont été retrouvées dans des écrits datant de l’Égypte ancienne. Mais ce n’est qu’en 1879 que se crée officiellement le premier laboratoire de psychologie, à Leipzig. Et il faudra attendre encore quelques dizaines d’années pour que sa branche dédiée non pas seulement à la psychée humaine mais à ses interrelations avec le reste du vivant, l’écopsychologie, émerge.

Les injustices et les émotions tantôt révoltantes tantôt déprimantes qui accompagnent les différentes crises écologiques sont anciennes, mais le fait de les étudier et de tenter d’y apporter des réponses psychologiques est assez récent. 

 

La réponse de Joanna Macy face au burn-out du militant

Joanna Macy est une écopsychologue américaine qui s’est dédiée dès le début de sa carrière au phénomène d’éco-anxiété ou solastalgie. Elle était notamment au contact de militant·e·s antinucléaire Greenpeace qui étaient en burn-out, et poursuivaient tout de même le combat, afin de se battre pour ce qui leur semblait juste. Ce qui ne l’était pas, juste, c’était pour Joanna Macy de voir ces hommes et ces femmes sacrifier leurs vies, leurs santés mentales, physiques et parfois leur famille au profit de leur cause. Non seulement ce n’était pas juste pour elles et eux, mais cela devenait contre-productif pour leurs luttes. En effet, comment continuer à lutter, comment rassembler, comment agir lorsqu’on est épuisé·e et malade ?

Alors elle a commencé avec elles et eux des ateliers, des processus, qu’elle sélectionnait, perfectionnait et amplifiait suivant leur efficacité. Petit à petit, de plus en plus de monde se tournait vers elle et sa méthodologie en construction pour retrouver de la joie, de l’énergie, et des soins efficaces à leur solastalgie. Ces groupes se sont diversifiés, ces méthodologies se sont répliquées et désormais âgée de 90 ans, Joanna Macy est l’une des éco-psychologues les plus prolifique, connue et reconnue à l’échelle mondiale. Car oui, si chaque individu est unique et chaque contexte local différent, la solastalgie est malheureusement, et logiquement, répandue à la surface du globe, tout autant que le sont les catastrophes écologiques.

 

Le Travail Qui Relie : de quoi s’agit-il ? 

Un des succès de la méthodologie de Joanna Macy, qu’elle a nommé Le Travail Qui Relie, est l’approche collective, là où la plupart des psychothérapies sont individuelles. Cela permet une expression libératrice sur un sujet largement partagé et pourtant encore douloureusement intériorisé. Des milliers de personnes ont déjà profité de cette méthodologie et attesté de son utilité. 

Le Travail Qui Relie est une démarche qui réveille en nous l’énergie et la volonté d’agir, à l’opposé du désespoir et fatalisme auquel nous pouvons être confronté quotidiennement. Au travers d’ateliers corporels, émotionnels et spirituels, nous découvrons, comprenons, acceptons et transformons cette éco-conscience que nous avons. Cette compréhension de lien au vivant et aux défis très concrets auxquels nous faisons face en tant qu’individu comme en tant qu’espèce.

  • Etape 1: S’ancrer dans la gratitude. Pourquoi cela vaut-il la peine de se battre ? Et bien parce que oui, il y a une certaine magie du vivant, et l’affirmer et le confirmer, c’est une bonne manière d’initier ce travail.
  • Etape 2 : Reconnaître et honorer notre douleur pour le monde : Plutôt que d’enfouir des sentiments que nos cultures ne nous ont pas appris à avoir. L’étape sans doute la plus difficile mais libératrice du Travail Qui Relie, avec des exercices à manier avec précaution.
  • Etape 3 : Aller de l’avant : Il s’agit de réaliser son appartenance à un ensemble et de découvrir que nous avons le pouvoir de créer une société soutenable.
  • Etape 4 : Passer à l’action : Identifier nos aspirations pour mettre nos talents et ressources au service du vivant.

 

La retraite Edeni basée sur le Travail Qui Relie

Attention, le Travail Qui Relie n’est PAS une psychothérapie, et est rarement animé par des psychologues.

Avec edeni nous organisons des retraites en éco-sérénité basées sur la méthodologie du Travail Qui Relie. Ces retraites sont aussi sérieuses que fun et reposantes, stimulantes et enthousiasmantes. Yoga, rituels, chants, méditation, repas végétaux et gourmands, ateliers créatifs, câlins avec les arbres…. un super programme de 3 jours dans un éco-lieu magnifique en Normandie. Nos hôtes, chaman contemporain et maitre-yoga, vous attendent à nos côtés. 

Sources :

«Soigner l’esprit, guérir la Terre. Introduction à l’écopsychologie», Labor et Fides, 2015.

«La Terre comme soi-même. Repères pour une écospiritualité», Labor et Fides, 2012

LA NEWSLETTER 

des infos variées, rafraîchissantes,
étonnantes, et toujours vérifiées,
pour avancer dans ta démarche écologique. 

ABONNE-TOI !