Réaliser sa « Green Week » ou semaine d’engagement écologique dans son entreprise

Les semaines d’engagement écologique, “Green week” ou encore les Semaines Européennes du Développement Durable sont de plus en plus répandues en entreprise. Ce type de semaine a pour objectif de sensibiliser les collaborateurs, de manière personnelle et professionnelle, aux enjeux écologiques et sociaux et d’engager la mobilisation quotidienne de toutes et tous.

Retrouvez notre article sur les idées pour animer la Semaine Européenne du Développement Durable en entreprise. Mais contrairement à celui-ci, nous souhaitions dans l’article suivant vous conseiller sur la forme plutôt que sur le fond afin que cette initiative soit un réel levier d’engagement dans votre entreprise et pour vos collaborateurs.

  1. L’agenda de la semaine
  2. Quels ateliers pour quels messages ? (en fonction de vos engagements)
  3. Ne pas rester sur le carbone !!!

L’agenda de la semaine

Cette semaine va vous permettre de montrer l’engagement de votre entreprise et faire passer des messages forts en faveur de l’écologie. Votre objectif : engager. Des stands par-ci, par-là sur la pause du déjeuner, c’est fun et ça crée de l’animation dans les couloirs. Mais cela risque de passer à la trappe. En effet, il est préférable d’avoir certaines “obligations” inscrites dans l’agenda si votre objectif est de faire comprendre à vos collaborateurs votre réel engagement.

Alors si les obligations vous dérangent, pensez-le comme cela : vous est-il déjà arrivé de prévoir un atelier sur un créneau horaire mal approprié et vous retrouver avec très peu de participant·es ? Je peux vous assurer que vous n’en avez pas envie. Car nous savons à quel point l’organisation de ce type de semaine peut prendre du temps (notamment avec des réunions interminables sur le choix des ateliers, conférences, ou des jeux, team buildings). Nous pensons également que parce que vous ferez des choix raisonnés et cohérents, vous avez envie que vos collaborateurs s’en rendent compte, et mieux encore, qu’ils apprennent des choses.

Alors pour avoir plus d’impact, ne misez pas tout sur des stands à visiter sur la pause du midi. Variez les plaisirs et les obligations… A la fin de nos conférences lorsque nous intervenons en entreprise, nous entendons très souvent des collaborateurs dire qu’il aurait été préférable que tout le monde soit présent. Nous pensons que ce type de message doit être entendu par la majorité pour avoir un impact positif en interne. Afin de faire évoluer les pratiques et donner à toutes et à tous les clés pour passer à l’action et aller vers un changement de paradigme. Pour cela, mieux vaut une journée à laquelle tout le monde assiste qu’une semaine filée sans impact…

Quels ateliers pour quels messages ? (en fonction de vos engagements)

Avant tout, n’oubliez pas que cette semaine vous appartient. Le but c’est aussi de montrer que votre entreprise à des engagements et des ambitions. Vous pouvez profiter de cette semaine pour présenter votre plan d’action existant ou à venir. De plus, engager vos collaborateurs, c’est avant tout leur donner les clés et des perspectives d’action, faire d’eux des acteurs de ces changements. Vous pouvez prévoir un atelier autour de l’intelligence collective et l’éco-construction avec des équipes de collaborateurs pour créer un plan d’action à impact à court et moyen termes.

Pour cela, chez Edeni nous avons créé “Nos actions pour demain”, un team building interactif, engageant et ludique pour transmettre des solutions concrètes aux équipes et leur donner des perspectives d’action. Grâce aux cartes et autres outils utilisés lors de l’atelier, l’objectif est de sortir avec un plan d’actions réalisables sur le court, moyen et long terme.

Cette atelier se déroule en 3 phases :

  • Avant : Nous préparons avec vous l’atelier en amont afin de déterminer les actions déjà mises en place au sein de votre organisation/département et le scope envisagé afin de ne pas générer de frustration chez les collaborateurs en les faisant travailler sur des idées qui ne pourront pas voir le jour.
  • Pendant : Être tous à niveau avec une introduction qui rappelle les enjeux actuels et futurs, les ordres de grandeur et les chiffres clés.
    Outils : 15 cartes Actions pré-remplies portant sur des sujets divers et liés aux Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU  pour améliorer la qualité de vie au travail de vos employés, des cartes actions laissées vides pour permettre à vos équipes de générer leurs propres idées et de faire évoluer leur lieu de travail et coeur de métier et des outils interactifs en ligne ou en présentiel pour favoriser l’échange entre vos employés et les mobiliser autour d’un projet commun.
  • Après : Le plan d’actions à court, moyen et long terme est fourni à l’issue de la séance, avec des informations le rendant actionnables comme l’impact, des porteurs de projets et relais en interne et les éventuels freins à anticiper.

Alors ça vous tente ? Pour en savoir plus, cliquez ici.

Ensuite, soyez cohérent. Que vous soyez au début de votre démarche RSE et d’impact ou non, choisissez bien vos animations. Il y a de plus en plus d’ateliers, de conférences et team building etc pour ce type d’évènement mais ne vous faites pas avoir, choisissez des structures qui incarnent vraiment leurs valeurs avec cohérence, expertise et enthousiasme communicatif. Ne vous contentez pas des ateliers superficiels, voire greenwashés ou carrément fausses bonnes idées qui sont malheureusement pléthores. Certains sont attirés par les “tendances” et foncent sur les opportunités de vendre de “l’écolo”. Ne tombez pas dans le panneau, car vos collaborateurs risquent de vous le reprocher s’ils s’en aperçoivent ou de considérer/déduire que le sujet est pris à la légère, comme du bruit ou de l’évènementiel quelconque.

Ne pas rester sur le carbone !!!

Une des erreurs fréquentes est de verser dans la facilité d’une thématique unique, souvent la mobilité, le numérique ou le “carbone/climat”. Mais si ces sujets sont en effet liés aux enjeux écologiques et sociaux, ils sont très loin de les englober. Pire, ils sont souvent contre-productifs car considérés comme impalpables, trop éloignés de leur “pouvoir” individuel. C’est particulièrement vrai du climat ou des calculs carbone. Alors oui c’est pratique car les ateliers et les informations sont très nombreuses sur le sujet. Le climat est LE mot passe-partout et repris par les marches médiatiques du même nom, tandis que le carbone est l’indicateur le plus facilement calculable (ou en tant cas calculé) et donc souvent mis en avant au détriment des autres (ressources abiotiques, aquifères, biodiversité, perturbateurs endocriniens, impact cognitif, cruauté, réduction d’autonomie, lowtech, watt, effets rebonds…).

Qu’on doive faire des choix et parfois simplifier c’est normal. En revanche cela peut être perçu comme malhonnête intellectuellement quand c’est l’arbre qui cache la forêt. Et puis de nouveau, contre-productif car vos collaborateurs auront plus de mal à s’y identifier d’une part, et auront une impression de déjà-vu (ou lu ou entendu) d’autre part.

C’est pourquoi nous recommandons une approche dite “holistique”, dans la globalité écologique, santé et éthique de ces enjeux, pour :

  • apporter de la complexité et de la nuance qui fait honneur à l’intelligence de vos collaborateurs
  • permettre de faire des liens logiques peu connus et donc d’apprendre vraiment de nouvelles choses de manière très éclairante
  • donner des arguments pour devenir eux-mêmes des ambassadeurs RSE à la suite
  • les intéresser et les marquer avec beaucoup plus de probabilité car il y aura forcément un sujet ou un argument auquel ils seront sensibles.

Peut-être que le climat cela ne leur parle pas, mais que les défis alimentaires oui. Peut-être que le CO2 leur paraît abstrait pour changer leur quotidien mais que les notions de santé et de perturbateurs endocriniens pour protéger leur famille leur semblent primordiales. Peut-être que la baisse des émissions de leur entreprise ne leur semble pas les concerner alors qu’un plan d’action sur la charte interne, le thermostat des bureaux et la politique de mobilité oui.

Alors maintenant que vous en avez les grands principes de succès, à quand votre green week ou teambuilding RSE ? Comptez sur Edeni pour vous accompagner avec sens et efficacité.

LA NEWSLETTER 

des infos variées, rafraîchissantes,
étonnantes, et toujours vérifiées,
pour avancer dans ta démarche écologique. 

ABONNE-TOI !